Valls veut obliger les Français à aimer l’immigration sous peine de sanction

Publié le par Denis PIGNOL

Valls veut obliger les Français à aimer l’immigration sous peine de sanction

Valls veut obliger les Français à aimer l’immigration sous peine de sanction

Lagauchematuer | Blog Tribune Libre | http://tribunelibre.over-blog.com/ |  21 avril 2015

Alors que les Français s’enfoncent de plus en plus dans la misère, Manuel Valls a dévoilé quelle sera « la grande cause nationale de l’année » 2015.

La lutte contre le chômage ou la précarité ? Le redressement de l’économie ? Que nenni mes bonnes gens ! « La grande cause nationale de l’année » sera la lutte antiraciste ! Il s’agira donc de contraindre les Français à aimer les immigrés et leurs descendants sous peine de sanction. Et pour cette mascarade, les socialistes sont prêts à dépenser 100 millions d’euros dont certains proviennent des impôts de centaines de milliers de vilains racistes. C’est le dernier concept à la mode : payez pour vous auto-flageller !

Mais que propose donc Manuel Valls dans son fameux plan ? Il propose, dans un premier temps, de créer une instance opérationnelle de lutte dans chaque département. Au même titre que Jésus multipliait les pains, le premier ministre va multiplier les officines antiracistes. La chasse aux sorcières n’en sera que plus efficace. « Pendez-les » ! Non rassurez-vous, les socialistes n’en sont pas là… Du moins pas encore…

Le premier ministre propose également d’instituer un label pour valoriser les associations engagées dans la promotion des valeurs républicaines. Ce point nécessite un effort de traduction que je vais vous épargner : il s’agit d’arroser des associations de quartier, dont certaines sont clairement cultuelles, afin de conserver le vote musulman.

Autre point : alors que, selon Christiane Taubira, « la récidive n’est pas une circonstance aggravante », le racisme lui, par contre, sera une circonstance aggravante généralisée à tous les crimes et délits.

Mais les socialistes ne s’arrêtent pas là. Dans un premier temps, Manuel Valls propose de créer une unité nationale de lutte contre la haine sur internet qui permettra sûrement de signaler et de censurer les contenus « anti-républicains ». Dans un second temps, il faudra « former les citoyens » par la transmission, l’éducation et la culture. Cela ne vous rappelle rien ? Vraiment ?

Encore une fois, les socialistes nous parlent de lutte contre le racisme en omettant volontairement le racisme anti-blancs. Encore une fois ils veulent éradiquer l’islamophobie mais ferment les yeux sur la christianophobie alors qu’il y a chaque jour, en France, environ deux actes de vandalisme à l’encontre les chrétiens. Mais là encore il y a une nuance : un musulman qui attaque un lieu de culte ou un symbole chrétien devient subitement, aux yeux de la loi, un déséquilibré. Par contre, un chrétien qui touche à un symbole musulman ne peut être qu’un indécrottable raciste qu’il faut punir et ééduquer.

Le plan des socialiste comprend 40 actions, mais aucune pour punir « l’autre ». Ainsi nos filles pourront continuer de se faire violer « parce que toutes les Françaises sont des putes » et nos garçons pourront continuer de se faire tabasser car ce sont des « sales blancs » mais gare à vous si vous osez toucher ne serait-ce qu’un cheveux appartenant à un musulman !

Publié dans presse nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maurice ancien FN 25/04/2015 06:59

El godillot ne va pas cassé trois pattes à un canard .

Pieds Noirs 9A 23/04/2015 20:59

Erreur le courrier ci-dessous date de fin 2011 et non 2014 après contrôle d'archives

Pieds Noirs 9A 23/04/2015 20:36

Un courrier reçu en janvier 2014 et que monsieur Valls devrait en prendre note ..

Bonjour ! vous pieds noirs vous en doutez de la cause ..mais les français de France l'ignore ,alors ils faut leurs dirent ..


Je m’appelle Mouloud et je souhaite à tous les Français une bonne année 1472 !!! (2050 pour les mécréants).

Vous l’avez deviné, je suis musulman, comme 70% des Français, le reste ce sont des Infidèles, principalement des athées et quelques chrétiens parmi le lot. Pour ces dhimmis, disons que c’est plutôt l’exode en ce moment, ils sont quelques centaines de milliers à quitter le pays à chaque année.

Je viens tout juste d’avoir 23 ans, et je suis heureux dans mon pays, la France. Il y a quelques années, lors des Présidentielles, j’ai voté pour le PIF (Parti Islamique Français) qui a été élu, Inch Allah !!! La France est donc devenue la première République Islamique en Europe, et certainement pas la dernière !!!

Je n’ai pas connu la France d’il y a 50 ou 60 ans, mais mon grand-père m’en a pas mal parlé. Il faut bien admettre que nous, les musulmans, rêvions d’envahir ce pays depuis des siècles. On avait bien failli réussir en 732 après J.C., mais un certain Charles Martel nous avait mis les bâtons dans les roues à Poitiers.

Puis, ça a été des siècles d’attente et de frustration. Les Français étaient tout simplement trop forts. Vers le début des années 1960, ils s’étaient même constitué un arsenal nucléaire : de quoi rayer de la carte l’humanité toute entière. Une attaque directe contre ce pays était donc impensable et impossible.

Toutefois, malgré leur écrasante supériorité militaire et technique sur les musulmans, les Français avaient de graves faiblesses que nous avons su merveilleusement exploiter, grâce à l’aide d’Allah.

La première de ces faiblesses était que toute leur économie dépendait du pétrole. Les Français avaient soif de ce liquide comme des types qui auraient passé une semaine dans le Sahara sans la moindre goutte d’eau. Pour étancher leur soif de pétrole, ils étaient prêts à toutes les concessions. Or, les principales réserves de pétrole se trouvaient à cette époque dans les pays du Moyen-Orient.

Ils nous ont donc laissé construire des casernes, pardon, des Mosquées, dans tout leur pays. Je puis vous assurer qu’aucun village, si reculé et si isolé soit-il, ne fut épargné. Ce fut leur première erreur.

Leur seconde faiblesse était leur faible taux de natalité. Les Français n’avaient même pas un indice de fécondité suffisant pour assurer le renouvellement de leur peuple. Plutôt que de mettre en œuvre des moyens pour relancer la natalité, les politiciens de l’époque ont préféré ouvrir en grand les vannes de l’immigration, pendant des décennies et des décennies. Et qui immigrait majoritairement dans leur beau pays ??? Des musulmans bien évidemment.

Pire encore, ils avaient légalisé l’avortement. Il y en avait environ 200 000 à chaque année. Pas besoin d’être un grand mathématicien Arabe pour calculer le nombre de mécréants en moins que ça représente après 40 ans.

Bref, l’avortement a été du véritable pain béni pour les musulmans.

Leur troisième faiblesse, c’est que les Français étaient tellement obnubilés par la supériorité de leur race et de leur culture qu’ils s’étaient imaginé que le monde entier partageait leur point de vue. Les Blancs, il faut bien l’avouer, dominaient le Monde depuis 2500 ans : il y avait eu les Grecs, puis les Romains, les Portugais, les Espagnols, les Anglais, les Français, les Allemands, les Américains, et j’en passe.

Mais ils étaient bien naïfs pour croire que nous, les Musulmans, allions larguer par-dessus bord notre Religion, notre Foi, nos coutumes et nos traditions pour intégrer leur société amorale, dépravée et matérialiste en échange d’une bagnole, de quelques barils de diesel et d’une poignée d’Euros – la monnaie de l’époque.

Les Français avaient en effet balancé leur religion – en l’occurrence le christianisme – depuis un siècle pour adopter une constitution laïque.

La France était donc « officiellement » un pays laïc. Ce pays comportait à l’époque, parmi les Français de souche, des traîtres et des collaborateurs d’une ignominie et d’une veulerie inconcevable. Le genre d’individus qui auraient été immédiatement saignés comme des porcs, lapidés comme des chiens dans n’importe quel pays musulman.

Ces traîtres avaient instauré en France, officieusement, une véritable Religion d’État. C’était la Religion des Droits de l’homme, de l’Antiracisme et de la Liberté d’Expression.

Je vous vois venir avec vos gros sabots… vous vous dites, la France, ça devait être le Paradis Terrestre, le Jardin d’Eden.

Sur le papier, tout cela semblait en effet merveilleux, sauf qu’il y avait un hic… un très gros hic…

Je vais vous expliquer, vous allez tout comprendre.

On pouvait par exemple, et c’était approuvé par tous les « intellectuels » et par la Presse, vomir sur le christianisme, mettre des excréments et de l’urine sur la croix de Jésus. Le public bobo applaudissait à tout rompre et en redemandait encore. On appelait ça de la « Créativité Artistique ». Ce genre de blasphème était protégé par la Liberté d’Expression.

Par contre, le petit artiste raté en manque d’inspiration qui se serait avisé de pondre une version analogue avec l’islam – disons le Shit Coran ou le Piss Mahomet – aurait été immédiatement traîné devant les tribunaux et aurait dû répondre d’accusations graves d’incitation à la haine raciale. Il aurait eu sur le dos SOS Racisme, la LICRA, MRAP, LHD, HALDE, et une bonne trentaine d’autres associations antiracistes. Tout cela bien entendu sans tenir compte la fatwa qu’on aurait mis sur sa tête.

Maintenant, imaginons l’individu qui avait tué un Juif. Il s’agissait donc d’un meurtre. Mais le caractère aggravant antisémite de l’assassinat faisait que l’acte atteignait le 9 sur l’échelle de Richter. Cela n’arrivait donc que très très rarement, car la tête brûlée qui commettait un tel délit prenait facilement la perpétuité.

Il arrivait aussi, très rarement également, qu’un Noir ou un Arabe soit assassiné par un Blanc. Encore une fois, ce type de meurtre était fortement aggravé en raison de son caractère raciste, mais un peu moins cependant que le cas antisémite. Disons 7 à 8 sur l’échelle de Richter. Une fois encore, l’auteur pouvait s’attendre à écoper d’une très lourde peine.

Finalement, il y avait l’autre cas de figure, celui qui arrivait presque quotidiennement en France, c’en était d’ailleurs devenu aussi banal que les histoires de chats écrasés.

Un groupe de Noirs, ou d’Arabes, ou un mélange des deux, massacrait un jeune Blanc. Les sismographes de l’époque n’étaient pas assez précis pour mesurer, sur l’échelle de Richter, l’intensité de ce type d’agression.

Ça commençait presque toujours par un prétexte futile : on demandait au Blanc une cigarette, ou son portable pour passer un coup de fil urgent.

Si le Blanc avait le malheur de refuser, on lui explosait la gueule, on lui niquait sa race. Le français finissait souvent par décéder après avoir passé quelques jours dans le coma.

Généralement, les auteurs – dans la mesure où les keufs réussissaient à les arrêter – comparaissaient libres devant les tribunaux sous l’accusation de « violences en réunion ayant entraîné la mort sans intention de la donner ».

Parfois aussi, le juge bobo – comme ils disaient dans le temps – estimait qu’il s’agissait simplement d’un « jeu entre gamins qui avait mal tourné ».

La justice de l’époque était à chaque fois totalement incapable, à cause des témoignages contradictoires des divers accusés et de l’absence de témoins directs, de déterminer qui avait fait quoi exactement.

En général, la Cour relâchait immédiatement un certain nombre d’inculpés, faute de preuves, et les autres écopaient de peines légères avec sursis. Bref, personne ne mettait jamais les pieds en taule. Il faut vous rappeler qu’à cette époque, en France, les peines d’emprisonnement de moins de deux ans n’aboutissaient pas forcément à une incarcération.

Bon, voilà, c’est assez pour aujourd’hui, je poursuivrai une autre fois, maintenant faut que j’aille fêter la nouvelle année !

Inch Allah !!!

Jean Leclerc alias Mouloud Par: Pieds Noirs 9A..

Pieds Noirs 9A 23/04/2015 14:00

Un raccourci de mes billets de 2012 ...

Oui monsieur Valls.. Redescendez sur terre !!!
vous avez affairre a des loups cherchant des brebis ..
Redescendez sur terre !! Les Socialos UMPS qu'ils arrêtent d'essayer de faire gober la couleuvre pour la faire passée pour une anguille !! La France, élue cette année encore aux USA, comme ((pays où il fait bon vivre à cause de ses avantages sociaux)), connaîtra d'ici 2025 ans une position sociale sans précédant à cause de sa générosité, implosion que certains experts comparent à LA RÉVOLUTION FRANÇAISE. La France a accueilli et naturalisé sans projection une émigration maghrébine et africaine qu'elle n'arrive pas à intégrer, ni culturellement (ils ne se sentent pas français), ni économiquement (déficits publics et sociaux exponentiels). Le problème est SI GRAVE qu'il en est politiquement TABOU...L'immigration est une chance pour la France, il suffit de voir les réactions hostiles au sein de l'UMP au mini projet de réforme du droit concernant les clandestins. L'UMP est un parti pleinement intégrationniste et tiers mondialiste. L'UMP, ce n'est déjà plus la France comme sera de même Le Front National d'ici là !!! Les immigrées en feront leurs partis pour déstabilisé tout les chrétiens ..
On peut faire dire ce que l'on veut aux chiffres. Il ne faut pas oublier que beaucoup d'immigres sont sans travail car il s'agit d'une immigration de peuplement et non de travail, le regroupement familial aussi permet un afflux de population improductive dont les principaux revenus sont les aides sociales. A cela il convient de rajouter tous les coûts induits, éducation, soins (CMU pour certains etc.) . Par ailleurs et malheureusement l'immigration entraîne de nombreuses difficultés (que le politiquement correct interdit de mentionner) et qu'il convient de rajouter. A ce jour la France n'a plus les moyens de recevoir une immigration improductive. N'en déplaise aux idéologues intégrationnistes et aux capital ( les deux ont intérêt a une immigration, les uns par idéologie et clientélisme et les autres par mercantilisme.)
Cela fait maintenant plus 50 ans que l’immigration massive d’origine maghrébine et subsaharienne s’est substituée à l’immigration européenne alors prédominante comme nous voyons encore aujourd'hui que Valls comme Hollande s’occupe d'une seule religion en France ,à vous de devinez la quelle ???...
Pour nous expliquer ce changement d’orientation des flux migratoires, on nous a dit tout d’abord que la France manquait de main d’oeuvre pour les taches les plus difficiles, les plus routinières, celles que nous ne voulions plus faire. Ensuite, la loi permettant le regroupement familial a été votée. En 76. On nous a rassuré en nous précisant que c’était important pour notre démographie, pour gagner des points de croissance,de quoi se foute de la figure des Français , qu'ils ont tout avalé et dire AMEN !! ..
Parallèlement le chômage ne cessait d’augmenter : 700 milles en 75, 1 million en 77, 1 million 500 milles en 81, 2 millions en 84…Et vous pouvez constaté ou nous en sommes aujourd'hui .. Avec même des caisses de retraite presque vide ..
Dans notre insondable ignorance des choses de l’économie et de la finance, nous ne comprenions pas et nous nous interrogions sur la nécessité de faire venir encore et encore d’autres personnes a plus en finir si ce n'est pour occuper le sol Français et de changer de population et de drapeau alors qu’il n’y avait pas d’emploi pour tout le monde.
C’est là que l’antiracisme est apparu dans les années 70/75. Étrangement au moment même où le communisme était en train de s’effondrer… SOS racisme naissait en 84 pour renforcer le bien être de la France ..
Il ne fallait pas que nous puissions émettre la moindre réserve, le moindre doute quant à la pertinence de poursuivre cette politique immigrationniste. Si par malheur l’un d’entre nous allait à l’encontre de la pensée dominante, il était immédiatement mis au banc de la société. rappelez-vous ,la flamme du front national devenait son étoile jaune. Plus personne alors, sauf en privé, n’osait s’opposer à cette décision collective et consensuelle. Tout le monde adhérait par conformisme à l’idée que l’immigration était une "chance pour la France".
Parallèlement, l’insécurité, l’incivilité ne faisaient qu’augmenter…
Plutôt que de courageusement lier les causes aux conséquences, les élus laissèrent des associations subversives occuper l’espace médiatique pour occulter les faits divers mettant en cause des immigrés, pour culpabiliser chaque jour davantage le peuple français. Quant aux médias, ils basculèrent progressivement dans une propagande d’état destinée à valoriser l’autre au dépens de l’autochtone.
Cette propagande se développa d’autant plus que les statistiques ethniques, avaient été officiellement déclarées interdites. Nos dirigeants avaient choisi : la France serait désormais un avion sans tableau de bord! Même les spécialistes, démographes ou sociologues, en furent réduits au recoupement des informations pour estimer l’ampleur des flux migratoires et peser la part des populations immigrés dans la société française.
Mais les journalistes mielleux comme Denisot ou Druker, les acteurs aux prétentions intellectuelles comme Arditi, les comiques concernés comme Debbouze qui n’ont de cesse de marteler aux Français ce message de honte et de culpabilité, ne se doutent pas qu’ils sont en fait eux-mêmes les pantins d’autres forces, beaucoup plus machiavéliques, beaucoup plus puissantes…
Car quelle est l’origine de cette politique migratoire, et quel est le but de la propagande qui la servent ??
Comme l’a si bien démontré Polémia dans son opuscule "les médias en servitude", l’idée première de ce choix immigrationniste ne revient pas aux politiques eux mêmes. Aucune motivation altruiste ni même compassionnelle ne les a guidés. Non, cette idée a jailli au lendemain de Mai 68, dans les cerveaux de "rebelles-d’un-jour-bourgeois-toujours", formant un cercle très fermé, qui lui ont vu l’intérêt d’assurer leur fortune.
Ce message de multi-culturalisme, de diversité, de pluri-ethnicité que reprennent en boucle quotidiennement la plupart de nos publicistes, de nos journalistes, de nos universitaires ou enseignants, des étudiants, des gens du monde du spectacle, ce message n’existe que parce qu’il masque la réalité ,de la vraie vérité d’une motivation de profit, de mercantilisme et d’exploitation des travailleurs ..
Une chose est sure : il n’y a pour le moment qu’un vainqueur, les puissances d’argent. Et deux perdants : les Français et ces gens auxquels les puissants ont promis le paradis ..,à ces nouveaux occupants ..qui détruiront églises ,monuments ,saccager les cimetière etc... etc..Pieds Noirs 9A..

L'Issoldunois ancien FN 22/04/2015 18:16

Pourquoi M. Valls oublie t'il systématique le racisme anti blanc, anti chrétien ou anti laïque dans ses discours ??

Annonyme 22/04/2015 13:34

Il faut les renvoyer de France eux et leur familles peut importe si ils sont apatride , de toute façon leur but c’est de détruire la France
Il faut faire une loi pour les rendre apatride