Valls et Cazeneuve comprennent-ils l’islam ? On peut en douter

Publié le par Denis PIGNOL

Valls et Cazeneuve comprennent-ils l’islam ? On peut en douter

Valls et Cazeneuve comprennent-ils l’islam ? On peut en douter

Jamais un Président ni un gouvernement d’une République laïque ne se sont autant impliqués au sujet d’une religion que ne le font actuellement nos gouvernants envers la religion musulmane.

Boulevard Voltaire | Manuel Gomez | Ecrivain | 04-03-2015

Jamais un Président ni un gouvernement d’une République laïque ne se sont autant impliqués au sujet d’une religion que ne le font actuellement nos gouvernants envers la religion musulmane.

Manuel Valls veut, dit-il, s’attaquer à tout ce qui retarde l’islam de France ! Qu’espère-t-il par cette démarche, sinon s’attirer des voix pour les prochaines élections ? Pourquoi accepte-t-il que la loi sur le voile soit bafouée par des signes ostentatoires dans les universités uniquement par idéologie ? Nous lui souhaitons bien du plaisir.

Croit-il réussir là où les musulmans de France, et même ceux d’ailleurs, échouent depuis des siècles et des siècles ? Choisir entre deux interprétations du Coran : celle de La Mecque et celle de Médine. La première oppose un islam de paix et de sérénité à la seconde, un islam de guerre et de sang.

En France, tout comme à l’étranger, les musulmans ne parviennent pas à se rassembler totalement à l’intérieur du premier ou du second ou, tout au moins, ils se complaisent en majorité dans celui de la paix mais ne négligent en rien celui de la guerre. Et dans ce second camp, ils ne sont certes pas une majorité mais bien davantage qu’une minorité, comme l’on se plaît à le dire.

Pas d’amalgame, certes – slogan bien européen -, mais autour d’une minorité qui se radicalise dans le djihadisme et le terrorisme, une importante partie des majoritaires les soutient moralement.

Mohammed, l’homme de guerre, a organisé une cité musulmane à laquelle rêveront jusqu’à la fin des siècles tous les fidèles de l’islam. Lui-même ne confond pas les Mou’Minouns (les vrais croyants) avec les « hésitants » et les « hypocrites ». Ceux qui appliquent et font appliquer la charia, cette loi à laquelle doivent se conformer tous les croyants, mais également toute la terre, puisqu’elle est la seule et définitive religion révélée.

François hollande, Manuel Valls et Bernard Cazeneuve ont-ils emprunté le bon chemin pour aborder ce monde de l’islam ? Croient-ils que la très grande majorité des musulmans de France ont choisi le djihad majeur, qui conduit tout musulman vers la pratique la plus parfaite des préceptes du Coran pour le bien de l’Umma et le paradis mérité ? Ou le djihad mineur, qui est l’engagement de tout musulman, homme, femme, enfant, à défendre la communauté musulmane par tous les moyens, y compris la ruse et le mensonge, contre les ennemis de l’intérieur et de l’extérieur.

Sont-ils naïvement persuadés que les imams de France n’ont pas comme premier devoir de promouvoir l’islam et de détruire tout homme et toute institution qui tenteraient de l’attaquer ou de le mettre en difficulté ? Cet engagement et cette obligation sont de droit divin puisqu’ils émanent du Coran.

Si nos gouvernants n’ont qu’une seule chose à retenir, ce serait celle-ci : la planète Terre est divisée en deux parties. La première, terre d’islam inaliénable, la deuxième, le reste de la Terre, serait de paganisme et d’erreur, et donc à convertir en terre d’islam par la force des armes si nécessaire.

Un peuple non encore islamisé vit en situation précaire, surtout s’il vit en terre d’islam, comme c’est le cas déjà dans 42 pays dans le monde.

Espérons ne pas vivre un jour en terre d’islam à cause de l’incompétence de nos dirigeants à vouloir s’occuper de religion en oubliant 1905, et qui risquent de nous transformer de citoyens français en « dhimmis » de l’islam !

Publié dans presse nationale

Commenter cet article