Un parti islamo-turc fondamentaliste aux élections départementales de mars 2015

Publié le par Denis PIGNOL

Un parti islamo-turc fondamentaliste aux élections départementales de mars 2015

Un parti islamo-turc fondamentaliste aux élections départementales de mars 2015

Lagauchematuer | Mike Borowski | Rédacteur en Chef  | 6 mars 2015

Comprenez bien, je ne vais pas rédiger un texte aux vitrioles, ou comme m’accuse chaque jour la gauche de vouloir « racialiser » le débat. Le but n’est pas d’engendre la haine mais de dénoncer ce qui n’est pas le fondement de notre pays.

Depuis des siècles les principes de la France étaient d’assimiler les immigrés, ceux-ci devant par obligation se fondre dans le moule nationale. Les récalcitrants devant quitter l’hexagone dans les plus brefs délais. Je prends l’exemple des 2/3 de polonais ou d’italiens expulsés de France dans les années 30, ce qui représentaient plusieurs centaines de milliers de personnes. La France ne transigeait pas sur ce modèle et tout fonctionnait. Les étrangers devenant français l’étaient au même titre que les français autochtones. Et personne ne voyait rien à redire puisqu’il n’y avait plus de différence identitaire entre eux.

Seulement au nom du droit à la différence, nos gouvernants ont cru bon abandonner ce modèle pour se calquer sur les américains et le communautarisme anglo-saxon. Ainsi, nous définissons les gens suivant leur appartenance ethnique et nous leurs permettons ou plutôt encourageons à garder leurs rites et cultures d’origines mêmes si celles-ci sont en totales contradictions avec les valeurs françaises. Ces phénomènes dramatiques et tellement courants ont inondé nos rues, voilà que ceux-ci aujourd’hui arrivent en politique.

Ainsi, nous avons « un parti islamo-turc, ouvertement communautariste, se lance dans les élections départementales. Le parti Egalité et Justice (PEJ) sera présent dans dix cantons de l’Est de la France, à Strasbourg, Colmar, Belfort, Pontarlier, Montbéliard et Besançon. »

« Selon l’Express, «le parti Egalité et Justice (PEJ) n’en est pas moins un parti communautaire, issu de la diaspora turque. Le président de sa fédération du Bas-Rhin (…) préfère le définir comme un « parti laïque qui défend les valeurs familiales et traditionnelles des musulmans et des minorités »».

«le PEJ demande pêle-mêle l’abolition de la loi sur l’interdiction du voile à l’école, l’instauration de l’Aïd-el-Kébir comme jour férié national, ou encore « la possibilité de menus halals dans les cantines scolaires »».

Certes aujourd’hui ils ne concurrenceront pas les partis traditionnels mais demain ? De plus chacun se définissant selon son origine, sa race, sa religion, nous n’aurons plus de combat idéologique droite-gauche mais français contre français administratifs. Chaque communauté créera son parti et enverra des élus dans nos institutions respectives et fera la politique qui plaira à sa communauté. En somme ce ne sera plus France mais les USA. Mais visiblement cela ne dérange pas nos élites mondialisées.

Voilà à quoi nous nous dirigeons, un pays multi-ethniques ayant une politique multi-ethniques et votant des lois pour chaque ethnie représentée. Malgré ce qu’on veut nous faire croire il ne s’agit pas là d’une richesse mais d’une décadence, que nos dirigeants ne comprennent pas ou ne veulent pas voir. Jusqu’au jour où cela se retournera contre eux, puisqu’ils perdront le pouvoir. Mais comme disait Lénine que je ne porte pas dans mon cœur mais qui parfois avait certains moments de lucidité : « ils vendront la corde qui servira à les pendre ».

Publié dans presse nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article