Taubira impitoyable avec les honnêtes gens, laxiste avec la racaille des banlieues

Publié le par Denis PIGNOL

Taubira impitoyable avec les honnêtes gens, laxiste avec la racaille des banlieues

Taubira impitoyable avec les honnêtes gens, laxiste avec la racaille des banlieues

Lagauchematuer | Marie-christine Barriere Dupuy |  blogueuse | 19 avril 2015

Le passé des criminels en France pèse lourdement sur sa conscience. La banalisation des erreurs judiciaires commises aux dépens de ses propres citoyens en est une des conséquences. Les institutions judiciaires évitent, la plupart du temps, de s’interroger sur leurs propres « erreurs » résultant de leur dysfonctionnement ! Il est de leur devoir de s’assurer qu’aucun crime, de quelque nature qu’il soit ne se perpétue, car une Infraction doit être punie d’une peine afflictive perpétuelle. L’absence de tout mea culpa, la banalisation des délits aussi horribles soient ils constituent malheureusement la réponse psychologique de notre gouvernement (sans oublier le transfert de responsabilités).

Tout violent traumatisme de l’enfance n’aura rien perdu de son intensité et continuera d’exercer une action morbide sur le psychisme adulte.

Le laxisme de ce gouvernement en matière de justice est vérifiable au quotidien, car, banaliser les crimes et les délits en France devient une « tradition ». Ces élégants bipèdes qui nous gouvernent, les héros du dévouement se sentent transportés par le caractère sacré qu’ils attribuent à leur propre humanité ! Forts de cette certitude, qualifiant la qualité “ humaine ”, ils ne doutent pas un instant que le statut privilégié qu’ils s’octroient sur ce principe leur vaut plus de faveurs, qu’au citoyen lambda sans valeur.

La philosophie humaniste qu’ils interprètent à leur manière n’est-elle pas au fond de croire que tout leur est dû et qui situe leur propre nombril ? C’est cette notion d’un statut inaliénable de l’être humain a disparu en France ! Le gauchisme résulte de la synthèse du marxisme, du freudisme (psychanalyse) et du behaviorisme se résumant en : « il est interdit d’interdire ». L’idéologie gauchiste, veut« effacer l’histoire de France » détruire le patrimoine culturel, les arts traditionnels, la morale et surtout la religion chrétienne.

Madame le Garde des Sceaux (vocable que j’emploie toujours au masculin) contemplant la souffrance des victimes des actes de cruauté, ne veut pas prendre la peine d’appliquer les acquis de la psychologie sociale aux relations entre humains en pratiquant la tolérance zéro. La solution choisie est donc souvent de ne rien changer aux comportements, affichant de la sorte une certaine inhumanité.

Le plaisir prend la forme, chez ceux qui nous gouvernent, d’une domination institutionnelle. Par la politique menée actuellement, on peut se rendre compte que les patriotes français (qu’ils considérèrent comme haïssables, faisant le maximum pour les dévaloriser), les victimes et tous les individus ne partageant pas l’opinion du pouvoir en place sont considérés comme des asociaux et des dissidents repoussant toujours plus loin l’absurde frontière entre ceux qui ont des droits et ceux qui n’en ont aucun … si le droit de payer encore et toujours plus ! La véritable empathie repose davantage sur l’écoute attentive de l’autre que sur la fausse certitude de savoir ce qu’il ressent. Comme le français « moyen » des pays de vieille civilisation a une personnalité trop structurée, les socialistes pensent devoir nous libérer de tous les tabous et « séquelles des anciens régimes », c’est-à-dire de la civilisation… le but : créer un gouvernement mondial jacobin (pensons à leurs idéologies totalitaires et aux deux techniques famine et guerre toujours employés) , dirigé dictatorialement par des financiers.

Petite piqure de rappel concernant « la Révolution française qui cache en réalité un vaste complot politique, dissimulant une famine politique provoquée en octobre 1789 par Necker. L’expression prêtée à Marie-Antoinette nous vient de Jean-Jacques Rousseau, mort une décennie plus tôt…, qui écrit dans ses Confessions : “Je me rappelai le pis-aller d’une grande princesse à qui l’on disait que les paysans n’avaient pas de pain, et qui répondit : Qu’ils mangent de la brioche !”.

Necker avait préparé « les émeutes » en affamant le peuple (Source: Abbé Augustin Barruel, Mémoires pour servir à l’histoire du Jacobinisme, 1797, Editions de Chiré) « Les frères excitateurs enverront de Paris les harpies des faubourgs demander du pain à Louis XVI… Mirabeau, Chapellier, Barnave en fixeront l’heure et l’objet; les ordres passeront de leur antichambre aux Jacobins et aux faubourgs… » (Abbé Augustin Barruel)

Donc méfiance et suspicions à l’égard des dirigeants. Pas pour nous, mais pour notre descendance.

Les français sont soumis au stress des guerres claniques dans nos zones de non-droit en métropole comme dans les départements ultra-marins, subissant la politique de brimade des gangs issus d’autres îles. Alors quand Valls se permet d’ouvrir son bec pour parler de racisme et de religion : je me dis qu’il a encore perdu une occasion de se taire !

Qu’il aille se balader aux Antilles et ailleurs pour constater la diversité religieuse des autochtones. Il a une excuse pour son manque de culture : c’est vrai il ne connait pas l’histoire de France parce qu’il est fraichement naturalisé. Valls en fureur (je n’ai pas dit Führer)… ferait mieux de contrôler ses émotions au lieu de mener une attaque frontale contre les autochtones, catholiques de surcroit ! Sous le président Mitterrand nous avons vu comment “La marche pour l’égalité des droits et contre le racisme” a été exploitée et détournée de son sens par « SOS racisme”, cette association qu’ils dirigeaient.

On dénonce les uns ou les autres, on veut aménager opportunément telle ou telle procédure, telle ou telle loi constitutionnelle, on propose des arrangements qui deviennent slogans d’autant plus partagés qu’ils sont vides de contenus.

La solidarité clanique, synonyme d’une hostilité aux étrangers, se retourne contre les ultra-marins qui en ont aussi marre que les métropolitains de vivre dans la peur des agressions de ces invités qui s’imposent chez eux ! L’éviction d’un groupe de la famille humaine entraîne l’anéantissement de ce groupe. La solidarité entre les membres de la tribu passait par l’extermination de tout membre d’un groupe rival à la préhistoire ! Les français vont devenir des anciens civilisés qui ont perdu leur civilisation .On constate la réapparition de personnalités excessivement nerveuses et bruyantes, cruauté, violence, émotivité excessive, instabilité des sentiments, de la volonté chez cette jeunesse dite défavorisée.

Le Gouvernement socialiste nous oblige à gérer des relations avec des personnes que nous ne connaissons pas et envers qui nous n’éprouvons aucune solidarité et qui ne respectent pas le droit français. Établir une frontière arbitraire entre ceux qui ont des droits et ceux qui n’en ont pas peut toujours se retourner contre ceux qui en ont : il suffit pour cela qu’ils passent de l’autre côté.

La richesse des échanges culturels et intellectuels avec les loubards est très limitée…et mec donne-moi l’taf !!! Ces sauvages n’ont aucun scrupule, aucun préjugé, bénéficiant d’une liberté totale, même celle de dépouiller autrui de ses biens, selon leur bon plaisir. Ils sont capables de violence et de cruauté envers les hommes et les bêtes, sans aucun tabou pour la civilisation.

Les propos tenus par Valls et son gouvernement sont scandaleux, grotesques et absurdes. Certains esprits, politiquement incorrects se demandent si nos records de chômage ne résultent pas de l’incompétence de nos dirigeants ; on n’ose pas encore dire que c’est dû à l’“ensauvagement” des hommes.

Le taux d’illettrisme, la régression de l’alphabétisation, laissent quand même penser que le quotient intellectuel de la France a fortement baissé. Avec notre “Najat”, je ne pense pas que l’on va remonter la pente. L’évolution de la civilisation affecte, elle aussi, la maturation du cerveau humain aux moyens de techniques, lois, institutions, arts, etc. permettant la réalisation de la culture des hommes, leur vision du monde, leurs aspirations. L’absence d’éducation produit la mentalité sauvage actuelle.

L’instruction, en organisant le cerveau gauche, favorise le sens de l’analyse, de la conceptualisation, ce qui est typiquement latin…

Comprenez-vous maintenant ou les socialistes veulent nous entrainer et entrainer les enfants par leur système éducatif et autres… c’est du machiavélisme sur le long terme !

Le problème de la drogue et la philosophie du gauchisme sont associés pour la création d’une population homogénéisée de consommateurs standardisés jouissant d’une seule “culture.”

Le mouvement “de la contre-culture » s’oppose à la culture traditionnelle et le véhicule des slogans de l’idéologie du mouvement contestataire est le rap la techno et autres “musiques nouvelles”, favorisant l’ “intégration”. Les jeunes » attirés par ce genre de culture ne recherchent en réalité que l’excitation, au besoin par la drogue : « rave party » (de : To rave, délirer). La drogue constitue leur bonheur suprême procurant l’ivresse, l’euphorie, l’exaltation, voire l’orgasme…

La musique, comme les arts en général, et la religion forment la sensibilité d’un peuple, en lui structurant le cerveau droit. Depuis 1930 on n’a cessé de démolir notre patrimoine malgré ses peintures, architecture et autres particularités. Cette action des artistes « modernes » et « contemporains » a été encouragée par le Parti communiste et son porte-parole Gramsci.

Il est certain que les sauvages ou ensauvagés ne s’adaptent pas facilement au monde moderne, fondé sur le progrès technique, et qui exige une certaine discipline de comportement et de pensée, très difficile à acquérir : les Européens ont mis environ quatre siècles pour y arriver. La télévision et les contre-cultures fabriquent des barbares.

Publié dans presse nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pieds Noirs 9A 21/04/2015 21:52

Valls et Taubira sont les deux faces d’une même médaille !!
Oui mais laquelle ?? Mme Taubira est anti-France depuis toujours, elle remplie son rôle de destruction de la nation française avec fermeté. Notre Catalan el godillo « européiste » lui remplie le rôle de la figure républicaine, sur un territoire qui n’a plus de frontière et dont l’objectif affiche de son parti est de faire changer de civilisation. En d’autre mot, le but des socialistes est bien de déconstruire l’héritage de la nation-souveraine issue de la révolution Française au profit d’une dictature technocratique européenne. La racaille a un but très précis dans la déconstruction. Elle a le même rôle que les fédérés a la fin de l’empire romain. On utilisait ces troupes barbares pour maintenir l’ordre sur des territoires donnés, en échange on payait un tribut et on distribuait des terres. De nos jours, les terres sont des HLM dans des zones de non droit et le tribut les prestations sociales. Que croyez-vous qu’il se soit passés, les fédérés se sont rebellés et on prit le pouvoir, nos ancêtres les francs sont un exemple. Quand on déconstruit, on ne peut pas imposer une norme que l’on rejette. Les forces d’union et de désunions en jeu dans notre pays sont si puissantes que la résistance dépasse largement le cadre de la police et de la justice. Il faut aussi rajouter les médias, l’école, une énorme majorité de politiciens de gauche surtout mais aussi à l’UMP : ils veulent tous voir la France disparaître !!! Alors que peut faire la police, RIEN !!! La criminalité n’est qu’un outil en plus pour mieux déconstruire ..