Quand Hollande joue à pile ou face avec Poutine

Publié le par Denis PIGNOL

Quand Hollande joue à pile ou face avec Poutine

Quand Hollande joue à pile ou face avec Poutine

Vladimir Poutine, bon prince, a laissé entendre aux journalistes qu'il avait entièrement confiance dans la parole française et qu'un remboursement interviendrait aussitôt qu'une décision définitive serait prise de garder les porte-hélicoptères.

Boulevard Voltaire | Floris de Bonneville | Journaliste | 24-04-2015

Quand ce vendredi, à Erevan, le président Hollande rencontrera son homologue russe, il va bien sûr verser une larme, comme il sait si bien le faire, sur le centenaire du génocide qui a décimé les populations arméniennes de Turquie, mais il va aussi se saisir d’une pièce de 2 euros pour lui dire « pile ou face ? » Et avec son air dégagé, en roulant des yeux, François Hollande va préciser : pile, on vous rembourse le milliard 200 millions des navires de guerre Mistral. Face, on vous les envoie dès que nous aurons décidé, d’un commun accord, de l’avenir de l’Ukraine… ou en tout cas, ce sera tout comme.

En attendant, le contrat en bonne et due forme signé, en 2011, du temps de Sarkozy avec Moscou, reste dans le tiroir gauche du bureau de l’Élysée, et coûte à la France une petite fortune quotidienne dans l’entretien de ces beaux navires qui restent à quai à Saint-Nazaire. Le premier navire, prêt à naviguer, le Vladivostok, coûte chaque mois depuis septembre dernier 2,5 millions d’euros. Son frère jumeau, le Sébastopol, sera terminé l’an prochain et augmentera la note à payer d’autant. Alors, François Hollande s’offre le luxe de jouer les gros bras face à Vladimir Poutine. Il joue surtout avec notre argent et une valeur non négociable : celle du respect d’un contrat entre deux États. Faudra-t-il rembourser les 890 millions d’euros plus les intérêts déjà versés par Moscou, ou perdre la face en laissant partir le Vladivostok ?

En attendant, Vladimir Poutine, bon prince, a laissé entendre aux journalistes qu’il avait entièrement confiance dans la parole française et qu’un remboursement interviendrait aussitôt qu’une décision définitive serait prise de garder les porte-hélicoptères. Mais pour en faire quoi ? Le Vladivostok rebaptisé Tulle deviendra le nouveau pédalo de notre cher Président ? Ou le vendra-t-on au Club Med comme navire de plaisance ? À moins de le transformer en paquebot France, beaucoup plus insubmersible que la nation France qui prend l’eau de toutes parts… Pile ? Et le milliard et des poussières engloutis s’ajouteront, nonobstant l’honneur perdu, aux milliards dépensés sous la présidence socialiste.

Et face, n’y comptons pas trop. Même Poutine ne croit plus à ses navires. Quant au président Hollande, il a sorti aux journalistes une lapalissade dont il a le secret : « Si les bateaux ne sont pas livrés, je ne vois pas comment ils peuvent être payés, c’est quand même un principe assez simple. Soit vous livrez et vous êtes payés, soit vous ne livrez pas et vous devez rembourser ce qui a été payé et, en tout cas, vous ne pouvez pas demander à être payés en plus… » Mais ce n’est pas grave, cet argent ne sortira pas de son portefeuille. Et à peine du nôtre. Un milliard de plus ou de moins ne fera pas la différence. Mais Poutine n’en pense pas moins… Comme Assad qui a récemment déclaré à David Pujadas : « Personne ne prend plus aux sérieux les déclarations des responsables français. Pour une simple raison : c’est que la France est devenue en quelque sorte un satellite de la politique américaine dans la région. Elle n’est pas indépendante, et n’a aucun poids. Elle n’a plus aucune crédibilité. » Autrement dit, la parole de la France n’avait aucune valeur.

Serait-ce cela, le secret des valeurs républicaines dont le duo Hollande-Valls nous rebattent les oreilles ?

Publié dans presse nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Papa- Falco 26/04/2015 12:33

Quelle tristesse de voir un guignol à l'Elysée souriant et décoiffé (et la plupart mouillé) à la tête d'un pays truffé des gens de talent, d'énergie et de volonté. Est ce qu'il rit parce qu'il est tellement content d'être le maître de cérémonie en mettant la France en ruine et de toucher un bon pactole de retraite malgré tout .. Français en votant pour lui ,vous avez faits un geste de destruction massive de votre France et de la bradée aux nouveaux occupants ..VIVE HOLLANDE ..Pauvre France

Pieds Noirs 9A 24/04/2015 14:19

Quand Hollande joue à pile ou face avec Poutine ;
Plutôt a qui que le pantalon tiendra a hauteur de la ceinture ..

La France s'honorerait à honorer ses contrats !
De toutes façons, chaque fois qu'il se déplace ,c'est que pour faire du tourisme et faire des inaugurations !!!Un Président étrangement étranger à la réalité du monde qui l’entoure, poursuivant un rêve alors que la réalité s’effondre sous ses pas, et sujet à ce qu’il nous faut bien appeler des hallucinations. Il n’a jamais été la marque des grands chefs d’état français que d’aller prendre leurs ordres dans le bureau ovale , au contraire la voie la plus sûre pour un petit pays comme le nôtre essayant de préserver ce qui reste de son indépendance voir tenter d’en regagner n’est il pas de s’appuyer au maximum sur la rivalité entre la Russie et les USA !!!
Seuls les adorateurs d’une Europe qui se voudraient une brillante copie des Etats unis d’Amérique , ce qui répétons le est IMPOSSIBLE , et réussit tout juste à en être la caricature pourraient s’en offusquer. La relation entre la Russie et la France, pour cette affaire, est clairement encadrée par un contrat. Que la France livre ou non ces navires, les conséquences sont fixées dans le contrat. Il ne reste qu'à Hollande de choisir les conséquences de son choix. S'il livre, il va devoir affronter son patron US. S'il ne livre pas, il va détruire l'industrie de défense française et devoir payer de lourdes pénalités. Déjà avec le chômage que nous avons sur ses chantiers navals que nous avons plus de colonies ..Hollande marche a la botte d'Obama alors qu'il aurait fallu faire le contraire ..Cela est vrai comme on est un incapable mol!acon on s'accroche a la botte de n'importe qui ,enfin plutôt de l'entreprise de la truelle . J'ai pensé que pour notre Chef Hollande que cela doit être long une heure d'entretien (pour entrevue)pour ne rien se dire .Et comme Hollande ne comprend rien a la réalité des choses et surtout de l'histoire comme nous l'avons vue pour la repentance en décembre 2012 devant Bouteflika ..
Dans ces cas que fait ton ??? OUI que fait ton ,eh bien la presse fait circuler les photos de ses déplacement pour faire rire le monde entiers de ses bouffardes ...,et on parle de ses conquêtes ??? On cherche la date d'une prochaine rencontre avec du Pierre ou du Paul et tout cela jusqu'a l'autre bout de la planète.???comme pour l'avion qui s'est écrasé dans la montagne de la ligne Barcelone via Allemagne, notre président , rien faire d'autre de se représenté comme grand journaliste ,OUI c'est cela le travail d'une personne connaissant pas son statut et surtout son métier ...Alors mes amis ...,reste plus aux chantiers navals qu'à imaginer comment transformer un porte-hélicoptère en pédalo présidentiel: facile pour ces messieurs qui continus a être toujours dans le brouillard !!!
Poutine se consolera en faisant construire moins cher chez les Chinois, contre du gaz !!!
Obama restera bec dans l'eau et Hollande sera la risée de la planète .. c'est un tremplin pour 2017, quand il sera la risée de l'Univers ...