Nathalie Kosciusko-Morizet a démissionné de la fonction publique

Publié le par Denis PIGNOL

Nathalie Kosciusko-Morizet, présidente du groupe UMP au Conseil de Paris et vice-présidente de l'UMP. © CITIZENSIDE/JALLAL SEDDIKI / AFP
Nathalie Kosciusko-Morizet, présidente du groupe UMP au Conseil de Paris et vice-présidente de l'UMP. © CITIZENSIDE/JALLAL SEDDIKI / AFP

Nathalie Kosciusko-Morizet a démissionné de la fonction publique

Laureline Dupont - Le Point - Publié le 15/03/2015 à 11:59 - Modifié le 15/03/2015 à 17:39

La numéro deux de l'UMP, polytechnicienne, a quitté, depuis le 1er mars 2015, ses fonctions d'ingénieur des ponts, des eaux et des forêts.

L'idée lui trottait dans la tête depuis un moment. Depuis quelques jours, elle est enfin concrétisée. "Par décret du président de la République en date du 12 mars 2015, la démission du corps des ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts de Mme Nathalie Kosciusko-Morizet, ingénieur des ponts, des eaux, et des forêts, est acceptée à compter du 1er mars 2015."

Après Bruno Le Maire, énarque démissionnaire de la fonction publique en octobre 2012, c'est au tour de la polytechnicienne NKM de renoncer aux avantages du statut de haut fonctionnaire. La vice-présidente de l'UMP, potentielle candidate à la primaire de la droite en 2016, ne pourra plus retrouver son poste d'ingénieur si, à l'avenir, elle souhaitait arrêter la politique.

Pourquoi une telle décision ? "Nathalie Kosciusko-Morizet considère que les politiques, et notamment les parlementaires qui demandent tant d'efforts aux Français, doivent donner l'exemple, précise-t-on dans son entourage. Ils n'ont pas à avoir de filets de sécurité."

Publié dans presse nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article