Myard fera un rapport au gouvernement sur son séjour en Syrie

Publié le par Denis PIGNOL

Jacques Myard a par ailleurs indiqué qu'il avait payé avec "ses deniers personnels" son voyage, "en classe économique", et son hôtel à Bagdad.  © PATRICK KOVARIK / AFP
Jacques Myard a par ailleurs indiqué qu'il avait payé avec "ses deniers personnels" son voyage, "en classe économique", et son hôtel à Bagdad. © PATRICK KOVARIK / AFP

Myard fera un rapport au gouvernement sur son séjour en Syrie

Le Point - Publié le 26/02/2015 à 16:52 - Modifié le 27/02/2015 à 10:00

"Si vous pensez que les députés sont à la botte de l'exécutif, alors il n'y a plus de liberté en France", s'est offusqué le député UMP des Yvelines.

Le député UMP Jacques Myard, un des quatre parlementaires qui se sont rendus en Syrie, a affirmé jeudi, à son retour en France, qu'il ferait un rapport au gouvernement sur ce déplacement et l'entretien avec le président syrien Bachar el-Assad. Interrogé par BFM TV, Jacques Myard a par ailleurs indiqué que "l'initiative" de ce déplacement controversé avait été "prise par les présidents des groupes France-Syrie de l'Assemblée et du Sénat". "Je n'ai pas exprimé une position de la France", mais "beaucoup de députés pensent comme nous" et "je vais faire un rapport au gouvernement français sur les informations que nous avons recueillies", a aussi souligné le député des Yvelines.

"Si vous pensez que les députés sont à la botte de l'exécutif, alors il n'y a plus de liberté en France", s'est-il offusqué, alors que la rencontre de trois des parlementaires avec Bachar el-Assad a suscité la colère de François Hollande et Manuel Valls. "S'enfermer dans cette espèce d'aveuglement idéologique que le chef de l'État et le Premier ministre expriment, c'est une faute géostratégique", a-t-il poursuivi. "Je ne suis pas là pour défendre Bachar el-Assad. Oui, il a du sang sur les mains, oui c'est un régime fort", mais "il est là, il tient une grande partie du pays. Si on veut un règlement politique, il est un élément incontournable et il va falloir discuter avec lui, c'est une évidence", a-t-il fait valoir. Jacques Myard a par ailleurs indiqué qu'il avait payé avec "ses deniers personnels" son voyage, "en classe économique", et son hôtel à Bagdad.

L'élu de Maisons-Laffitte, dans les Yvelines s'est également exprimé sur le plateau d'i-Télé, et rappelle qu'en ce moment même "des négociations sont en route à Moscou" en présence de représentants Kurdes.

Publié dans presse nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article