La justice condamne à 2 ans ferme un octogénaire ayant tiré sur ses trois cambrioleurs

Publié le par Denis PIGNOL

La justice condamne à 2 ans ferme un octogénaire ayant tiré sur ses trois cambrioleurs

La justice condamne à 2 ans ferme un octogénaire ayant tiré sur ses trois cambrioleurs

Lagauchematuer | Mike Borowski | Rédacteur en Chef | 30 mars 2015

La justice en France a quelque chose de bien pourri, suivant que vous soyez victime ou coupable. Ou plutôt sur ce que vous apparaissez aux yeux des idéologues de la magistrature. Pour ces derniers au contraire de tout un chacun, un coupable n’est pas celui qui sème crimes et délits derrière lui. Non, celui-ci s’il a le bonheur d’être « une chance pour la France », est une victime d’un pays ou un Etat raciste brimant son imagination fertile.

Le réel coupable est Français, il est l’homme blanc de plus de 50 ans, ayant travaillé toute sa vie pour devenir propriétaire. Il porte les stigmates de tout ce que notre société n’accepte plus ou a décidé de bannir. Il est pour nos élites mondialisées, trop beauf, trop xénophobe, trop sexiste, pas assez tolérant vis-à-vis des différences, il est grivois, il est tout simplement un peu trop Français. Il s’agit donc de le rééduquer, de le déconstruire dans ce qu’il était avant. Cet avant n’est plus acceptable dans un pays en total perte de repères.

C’est la douloureuse expérience que vient de vivre un octogénaire de Béziers ayant eu le malheur de contrevenir aux règles de notre modernité. Ainsi, ce vieil homme dont on ne respecte même plus l’âge raconte lors de son procès « Je venais de passer une nuit entière sans dormir, explique non sans mal le prévenu. L’eau montait dans ma propriété alors que la rivière était en crue. J’ai pensé que ces jeunes, qui étaient chez moi étaient en train de me voler. (Le mis en cause, qui vit dans une maison isolée a été victime de plusieurs cambriolages, NDLR). Alors j’ai pris le fusil, je l’ai chargé avec des cartouches en plastique et j’ai tiré, en l’air, puis à l’horizontale. Je suis un ancien travailleur social, je ne suis pas raciste, je ne les ai pas visés. »

Publié dans presse nationale

Commenter cet article