La christianophobie ? Connais pas, passez votre chemin

Publié le par Denis PIGNOL

La christianophobie ? Connais pas, passez votre chemin

La christianophobie ? Connais pas, passez votre chemin

La semaine dernière encore, dans la petite ville de Joigny (Yonne), deux églises ont été vandalisées : tronc arraché, cierges cassés et répandus à travers l'église, chaises renversées, nappes souillés, la couronne de Notre-Dame de Fátima cassée...

Boulevard Voltaire | Floris de Bonneville | Journaliste | 02-03-2015

Il est un blog auquel, en dehors de Boulevard Voltaire bien sûr, vous devriez tous être abonnés. Un blog spécialisé, comme son nom l’indique, dans les actes antichrétiens : l’Observatoire de la christianophie (www.christianophobie.fr) qui relate 365 jours par an les centaines de faits divers qui tournent autour de la religion catholique et qui resteraient ignorés si son auteur, Daniel Hamiche, ne les dénichait pas à travers la France avec l’aide des curés des paroisses concernées, des fidèles ou de simples citoyens. Cela va de la destruction en catimini d’une église au vol de vases sacrés en passant par toute une série de dégradations.

La semaine dernière encore, dans la petite ville de Joigny (Yonne), deux églises ont été vandalisées : tronc arraché, cierges cassés et répandus à travers l’église, chaises renversées, nappes souillés, la couronne de Notre-Dame de Fátima cassée…

Le même site recensait pas moins de six églises pillées depuis le début de l’année dans le département du Rhône et, sur la France, 44 lieux de culte rien qu’en janvier. Une vague antichrétienne qui a conduit Jacques Bompard à poser, cette semaine, une question écrite au ministre de l’Intérieur, lui demandant « quelles mesures le gouvernement envisageait de prendre pour endiguer les actes violents commis contre les lieux de culte chrétiens ». Gageons que M. Cazeneuve répondra sans empressement puisqu’il a deux mois pour répondre à une question écrite par un parlementaire…

Le 10 février, Mgr Pascal Roland, évêque de Belley-Ars, a dû implorer le saint curé d’Ars lorsqu’il s’est vu contraint de retirer le Saint-Sacrement de tous les tabernacles de son diocèse après une série de profanations, de dégradations et de vols perpétrés dans ses églises. Il est allé jusqu’à demander à ses prêtres de laisser les tabernacles ouverts pour dérouter les violeurs. La gendarmerie enquête toujours, et avec diligence, nous n’en doutons pas, pour les appréhender… Mais vous avez entendu l’info sur TF1 ? Ou Pujadas en faire même un écho ? Que nenni !

En 2014, ce sont 214 cimetières chrétiens qui ont été profanés. Chrétiens, enfin non, communaux serait plus exact, selon l’ineffable Michèle Delaunay et BFM TV, qui n’osent plus prononcer, à l’instar de notre bien-aimé Président, cet adjectif de chrétien. Les 21 pêcheurs décapités n’étaient que des « ressortissants égyptiens », n’est ce pas, M. Hollande ?

Le mystère sur les auteurs de ces actes reste en général entier. Peu d’affaires sont résolues. Et lorsqu’il s’agit d’une mosquée ou d’une synagogue, parfois taguée par stupidité mais jamais saccagée, cela devient un acte islamophobe ou antisémite. Mais contre une église, passez votre chemin, il n’y a rien à déclarer… Et ne comptons pas sur la majorité des évêques pour oser réclamer justice ou plus d’action. Nosseigneurs les évêques de France sont bien trop timorés.

Quant aux médias, ils justifient leur silence par le fait que les lieux chrétiens sont beaucoup plus nombreux et que, par conséquent, le nombre de profanations est forcément plus élevé. C’est, en fait, une justification par la proportion, et non par christianophobie, un terme qu’ils n’utilisent d’ailleurs jamais…

Trois petits points et puis s’en vont. Notre adorable ministre des Cultes, M. Bernard Cazeneuve, préfère passer son précieux temps avec les imams pour leur offrir des circuits de surveillance vidéo… N’oublions pas notre très cher Manuel et non moins très cher François qui n’ont qu’une obsession : l’antisémitisme et le racisme. Ils ont raison, car toute action contre un juif est odieuse, mais qu’ils regardent un peu ce qui se passe sous les cloches à la tombée de la nuit. Je leur suggère même, à titre d’exemple et en signe de bonne volonté envers la communauté catholique, de passer une nuit à garder l’église de leur paroisse…

Publié dans presse nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article