Jean-Yves Le Drian, l'arme fatale

Publié le par Denis PIGNOL

Le ministre de la Défense a pris place à bord d'un Rafale au côté d'un pilote au centre Dassault Aviation de Mérignac. © Benoit Tessier / Reuters
Le ministre de la Défense a pris place à bord d'un Rafale au côté d'un pilote au centre Dassault Aviation de Mérignac. © Benoit Tessier / Reuters

Jean-Yves Le Drian, l'arme fatale

Emmanuel Berretta - Le Point - Publié le 13/03/2015 à 07:57

Entre la vente du Rafale et le renforcement de l'armée, Jean-Yves Le Drian songe à une autre bataille : la Bretagne. Portrait d'un soldat de la Hollandie.

Sans jamais se départir de sa bonhomie de petit père tranquille, Jean-Yves Le Drian passe, à coups de jet, de Lorient à l'"Orient compliqué". À l'aise dans le récit des exploits de Bernard Hinault (son ami), ce fan de cyclisme et de football peut aussi bien disserter sur l'état des forces de Daech que sur les recoins de la loi de programmation militaire qu'il connaît mieux que le fond de ses poches. À la télévision, les Français le perçoivent presque toujours comme un Droopy discret, sans esbroufe, au garde-à-vous, avec cette tête fripée par les années, passant les troupes en revue, parfois...

Publié dans presse nationale

Commenter cet article