Insulte contre nos militaires : Sale Français, sale soldat ! Sors de là, on va vous baiser !

Publié le par Denis PIGNOL

Insulte contre nos militaires : Sale Français, sale soldat ! Sors de là, on va vous baiser !

Insulte contre nos militaires : Sale Français, sale soldat ! Sors de là, on va vous baiser !

Lagauchematuer | Mike Borowski | Rédacteur en Chef | 26 février 2015

Depuis janvier et l’attaque subie par notre pays par nos ennemis intérieurs, les pouvoirs publics ont mises en place au maximum le plan Vigipirate. Ainsi, nous voyons dans nos rues des militaires armés et dont le but est de protéger nos concitoyens et les lieux dits sensibles. Ils sont actuellement 10 000 à circuler un peu partout en France.

Seulement ils ont finis par devenir des cibles, oui vous avez bien lus des cibles. Donc des gens malintentionnés, sachant qu’à l’instar de nos policiers nos soldats sont bridés par la hiérarchie ministérielle puisque ne pouvant en aucun cas riposté, attaquent nos militaires. Plus de 200 incidents ont ainsi été répertoriés.

Nous apprenons que « Le jeune soldat, qui venait de quitter la caserne Laperrine au volant d’un véhicule banalisé du régiment, devait se rendre à la zone technique de Romieu, où sont stockés les matériels roulants du régiment. Empruntant l’avenue Henri-Gout et alors qu’il était arrêté à un feu rouge, le militaire a vu un « jeune » sortir du véhicule le précédant. »

« Armé d’un couteau et d’une bombe lacrymogène, l’agresseur s’est porté à hauteur de la voiture du soldat et lui a lancé une bordée d’insultes. « Sale Français, sale soldat ! Sors de ta voiture, tu as vu ce qui est arrivé à Charlie Hebdo et à ces sales flics ! T’inquiète pas, ça va bientôt t’arriver quand on va tous vous baiser… le RPIMA ! » Il est remonté ensuite à bord de son véhicule. Mais le « jeune » n’a pas pour autant renoncé. Il a suivi le militaire jusqu’à la zone militaire de Romieu avant de disparaître. A première vue, il ne s’est rien passé de très grave. Le soldat est sain et sauf. Son agresseur aussi. »

Bien entendu pour protéger nos soldats dont visiblement la vie ne vaut pas grand-chose pour nos gouvernants « Il est donc vraisemblable que la hiérarchie militaire donne de très strictes consignes de modération et de retenue à ceux qu’elle a sous ses ordres. Peut-être quelque chose du genre « faites l’amour, pas la guerre ».

Voilà ce que devient la France où même nos soldats censés être des remparts face à une délinquance toujours plus importante sont attaqués comme de vulgaires lapins de Garenne. On ne respecte plus rien ni nos militaires, ni notre police, ni nos gendarmes plus rien. Ils représentent l’Etat français haïs par nos chances pour la France, qui n’ont de français que les papiers que l’administration leur a donné. Mais la question que je me pose c’est si des soldats entraînés pour la guerre et armés sont des victimes de voyous, que peuvent faire des citoyens français habitant des endroits sensibles sans arme et sans entrainement spécifique ? Et bien ils subissent, et l’Etat s’en fout, un peu comme pour nos militaires d’ailleurs.

Publié dans presse nationale

Commenter cet article