Immigration massive, destruction de notre armée, pertes des valeurs : le déclin français

Publié le par Denis PIGNOL

Immigration massive, destruction de notre armée, pertes des valeurs : le déclin français

Immigration massive, destruction de notre armée, pertes des valeurs : le déclin français

Lagauchematuer | Marie-christine Barriere Dupuy | blogueuse  | 24 mars 2015

On retrouve les mêmes personnes remettant les mêmes rapports, se livrant à des considérations d’ordre théorique à partir des idées reçues sur la croissance et la compétitivité au lieu d’élaborer une pensée politique concrète. Certains « intellectuels » prêtent secours à certains politiciens (leur caution morale), en cette période que les possibilités intellectuelles ne peuvent dépasser.

La délimitation entre le bon sens et l’imbécillité deviennent de plus en plus confus. Les citoyens des départements rencontrent des problèmes différents selon leur situation géographique. La politique du déni systématique amène, parfois, vers l’imprévisible. Nous avons d’un côté, les garants des valeurs de la République contre l’obscurantisme des autres… n’oublions pas que les Ministres des institutions ne sont pas élus, pas choisis par le peuple !

Nos dirigeants ne se posent la question principale quant à leur responsabilité historique sur le plan économique et migratoire dans ce qui se passe en France. Il est indispensable de s’affranchir et de s’émanciper et pouvoir ainsi dénoncer le double langage qui se cache derrière ceux qui instrumentalisent la politique depuis des années.

Nous pouvons les juger sur leurs compétences car nous récoltons maintenant le fruit de leur travail… ou la dénonciation de leur duplicité ou de leur inaptitude ! Etre un bon politicien consiste à mettre en place un « climat de confiance » entre eux et leurs sympathisants. Tout est basé sur l’impact psychologique pour faire »l’impasse des échecs et des fautes commises par les dirigeants.

La politique du déni systématique est en place avec un transfert de responsabilités. Nous nous trouvons avec des immigrés ne voulant pas s’intégrer, se complaisant dans leur statut préféré, de « pseudo-victimes ».

Le vocable « islamophobie » est une force de frappe juridique menaçante, pour faire peur et faire taire les critiques essentielles pour le salut de la France. Cette posture victimaire sous-entend un indigénat supposé ! Il est facile de faire preuve d’une petite dose d’objectivité, d’impartialité et de clairvoyance

Beaucoup de politiciens refusent des débats de fond, préférant s’ériger en héros de la République utilisant leurs propos à des fins électoralistes

Les français vigilants et conscients des manœuvres intelligentes, menées par certains profitant des avantages et d’un cadre bienveillant, portent atteinte à leur pays et à ses traditions. Il ne faut pas ignorer l’intérêt public en transformant les citoyens « otages » ignorants de ce que représentent réellement certains courants politico-religieux et de leurs perversions.

Depuis Chirac et la fin du Service Militaire, la disparition des régiments d’infanterie, la fermeture des casernes, la fermeture de Bases de l’Air, de l’Aéronavale, les bateaux bazardés, les coupes dans le personnel, etc., etc.

Nous, Peuple de France devrions savoir où sont passés les crédits résultant de ces coupes de budget ?… Ont- t’ils été dépensés sans discernement ?

Hollande n’est pas l’unique contrevenant.

Ses prédécesseurs sont aussi blâmables, ainsi que les Chefs militaires feignant ne rien voir, se justifiant au nom de l’ensemble de règles de conduite, mais surtout au nom des honneurs, des bonnes soldes, de l’avancement et les étoiles correspondantes…

Qui pense à la France à l’heure actuelle ? Le futur prévisible ne prête pas à l’optimisme !

Publié dans presse nationale

Commenter cet article