Contre ceux qui ne font rien et ceux qui n’ont rien fait : un seul vote possible !

Publié le par Denis PIGNOL

Contre ceux qui ne font rien et ceux qui n’ont rien fait : un seul vote possible !

Contre ceux qui ne font rien et ceux qui n’ont rien fait : un seul vote possible !

Si les Français savent encore compter, ils seront suffisamment lucides pour enregistrer, contre tout ce qui est affirmé sur les médias et par les politiciens, que le Front national est bien le premier parti de France.

Boulevard Voltaire | Manuel Gomez | Ecrivain | 25-03-2015

Pour la première fois, le ministre de l’Intérieur ne s’est pas présenté devant les médias pour officialiser les résultats définitifs du premier tour des élections du 22 mars 2015.

Les voici, enfin, selon la source du ministère de l’Intérieur :

Contre ceux qui ne font rien et ceux qui n’ont rien fait : un seul vote possible !

Si les Français savent encore compter, ils seront suffisamment lucides pour enregistrer, contre tout ce qui est affirmé sur les médias et par les politiciens, que le Front national est bien le premier parti de France, n’en déplaise à tous les autres !

Fi donc de ces débats ridicules qui opposent ceux qui savent tout ce qu’il faut faire et ne font rien et ceux qui n’ont rien fait lorsqu’ils étaient au pouvoir, et qui savent à présent tout ce qu’il faudrait faire et ne le feront pas s’ils reviennent au pouvoir (j’espère que vous m’avez suivi).

Débats politiciens où la seule certitude affirmée par tous est que le premier parti de France n’est pas un parti républicain ! Il y a donc plus de 5 millions de Français antirépublicains puisqu’ils votent pour ce parti qui, toujours d’après tous les autres, doit nous entraîner directement à la catastrophe si, par malheur pour la France, il arrivait un jour au pouvoir ! Il y a donc plus de 5 millions de Français suffisamment stupides qui souhaiteraient cette catastrophe.

Pour leur éviter ce cataclysme inéluctable, tous les partis de gauche seront unis sur un front républicain et voteront pour l’UMP contre le Front national.

L’UDI, unie à l’UMP, votera également pour les socialistes contre le Front national.

L’UMP ne votera ni pour les socialistes ni pour le Front national. Les 4.246.149 sympathisants feront donc la grasse matinée.

Il ne nous reste plus qu’à attendre le deuxième tour du 29 mars, pour vérifier si les partis politiques sont propriétaires des voix des électeurs ou si ces derniers sont suffisamment adultes pour décider pour qui ils voteront :

– Pour ceux qui ne font rien ?
– Pour ceux qui n’ont rien fait, et ne feront rien ?
– Pour ceux qui n’ont encore rien fait puisqu’ils n’ont jamais été au pouvoir ?

Publié dans presse nationale

Commenter cet article