3 ans de présidence Hollande en quinze dates

Publié le par Denis PIGNOL

Que retenir de trois ans de présence de François Hollande à l'Élysée ? © Martin Bureau / AFP
Que retenir de trois ans de présence de François Hollande à l'Élysée ? © Martin Bureau / AFP

3 ans de présidence Hollande en quinze dates

Le Point - Publié le 04/05/2015 à 06:07

Trois ans déjà, pour certains. Deux ans encore, pour les autres. Entre scandales, défaites et lois, retour sur trois ans de mandats de François Hollande.

L'affaire Cahuzac, l'affaire Gayet, l'adoption de la loi Taubira, les revers électoraux à répétition du PS et les interventions militaires en Afrique figurent parmi les temps forts, positifs comme négatifs, des trois premières années du quinquennat de François Hollande. Retour rapide sur ces trois années de mandats en quinze dates-clés :

11 janvier 2013 : l'armée en Afrique

La France intervient militairement au Mali pour stopper la progression de combattants islamistes qui contrôlent le nord du pays et soutenir l'armée malienne (opérations Serval puis Barkhane). En décembre, l'opération Sangaris, en appui à une force africaine, vise à restaurer la sécurité en Centrafrique en proie à des violences interreligieuses.

19 mars 2013 : l'affaire Cahuzac

Le ministre délégué au Budget Jérôme Cahuzac, soupçonné de blanchiment de fraude fiscale, démissionne du gouvernement. Le 2 avril, il reconnaît un compte non déclaré à l'étranger. Les ministres publient leur patrimoine et deux lois sur la transparence de la vie publique sont adoptées en septembre.

23 avril 2013 : le vote de la loi Taubira

Le Parlement adopte définitivement le projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels, après des mois de débats acharnés et d'importantes manifestations d'opposants.

10 octobre 2013 : l'affaire Leonarda

L'expulsion vers le Kosovo d'une collégienne rom et de sa famille suscite une vive polémique et des manifestations de lycéens. François Hollande essuie une rebuffade publique de la jeune Leonarda qui refuse son offre de "poursuivre sa scolarité" en France sans sa famille.

18 décembre 2013 : la réforme des retraites

Le Parlement adopte définitivement une réforme qui allonge progressivement la durée de cotisation pour une retraite à taux plein et crée un compte pénibilité.

10 janvier 2014 : l'affaire Gayet

Le magazine people Closer révèle une relation entre François Hollande et l'actrice Julie Gayet. Le 25 janvier, le président annonce "la fin de sa vie commune" avec sa compagne Valérie Trierweiler, dont le best-seller déballe ensuite leur vie privée.

14 janvier 2014 : le pacte de responsabilité

Symbole du tournant social-démocrate du président, le pacte de responsabilité prévoit 30 milliards d'euros de baisse de cotisations patronales en échange d'embauches, une initiative contestée par une partie de la gauche.

28 janvier 2014 : l'échec de la baisse du chômage

François Hollande admet que le gouvernement n'a "pas réussi dans l'année 2013 à faire diminuer le chômage", un objectif martelé pendant plus d'un an. En décembre, nouveau record : 3,3 millions de demandeurs d'emploi en métropole. L'emploi reste la priorité numéro 1 du chef de l'État.

30 mars 2014 : le désaveu des municipales

Hollande subit un cinglant désaveu. La déroute des socialistes entraîne dans les rangs de la majorité un vent de fronde pour réclamer un changement de cap politique et de gouvernement.

31 mars 2014 : le remaniement

Hollande annonce le remplacement de Jean-Marc Ayrault par Manuel Valls comme Premier ministre à la tête d'un "gouvernement de combat". Le 25 août, après les vives critiques d'Arnaud Montebourg, Hollande procède à un remaniement. Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Aurélie Filippetti sont débarqués, Emmanuel Macron est nommé à l'Économie.

25 mai 2014 : la claque des européennes

Le FN sort en tête des européennes (24,85 %) alors que le PS n'obtient que 14 % des voix, loin derrière l'UMP.

28 septembre 2014 : le Sénat repasse à droite

Le Sénat bascule à droite après une courte parenthèse à gauche (2011-2014) et accueille pour la première fois deux élus FN.

11 janvier 2015 : la marche républicaine

Après les attentats sanglants à Charlie Hebdo (12 morts) et dans une épicerie casher à Paris (4 morts), François Hollande conduit dans la capitale avec plus de 50 hauts dirigeants internationaux une marche républicaine qui rassemble plus de 3,7 millions de personnes en France.

17 février 2015 : le "49.3" pour la loi Macron

Face au risque de voir le projet de loi Macron rejeté du fait des "frondeurs" PS, le gouvernement recourt à l'article 49.3 de la Constitution. Une motion de censure déposée par l'UMP est rejetée.

29 mars 2015 : départementales, une défaite historique pour le PS

Lourde défaite électorale (la 4e de suite) pour le PS qui perd près de la moitié des 61 départements sur 101 qu'il contrôlait avec ses alliés.

Publié dans presse nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pieds Noirs 9A 04/05/2015 09:23

Vous avez aussi oubliez la repentance d'avoir trahi la France à Alger devant Le FLN en décembre 2012 et le pire il y retourne en Juin 2015 pour chercher des voix magrébines positionner en France pour 2017

http://courtimpression.eklablog.com/francois-hollande-de-retour-a-alger-a117531726