Patinage : Papadakis et Cizeron champions du monde !

Publié le par Denis PIGNOL

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont bluffé les juges par leur maîtrise. - AFP
Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont bluffé les juges par leur maîtrise. - AFP

Patinage : Papadakis et Cizeron champions du monde !

La montagne | Auvergne | Clermont-Ferrand | Frédéric Verna |  27/03/15 - 07h02

Quatrièmes après le programme court de danse sur glace mercredi, les Auvergnats Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont réussi un libre d'exception ce vendredi matin, à Shanghai, pour remonter à la première place et décrocher le titre mondial. Un exploit retentissant compte tenu de leur jeune âge.

Ils l'ont fait ! A seulement 19 et 20 ans, alors qu'ils pointent à peine le bout de leurs patins, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont une fois de plus repoussé les limites de la précocité dans une discipline, la danse sur glace, où l'expérience et la notoriété sont des arguments essentiels pour les juges.

Pour leur première véritable saison au haut niveau, les deux Clermontois ont gravi les échelons à une vitesse prodigieuse, au point de décrocher ce vendredi matin la médaille d'or des Mondiaux de patinage artistique au nez à la barbe de couples beaucoup plus expérimentés.

De Clermont à Montréal

Quatrièmes à l'issue d'un programme court qui, de l'aveu de tous, méritait mieux que leurs 71,64 points, les deux prodiges de la glace ont abattu leur carte maîtresse sur le libre avec leur chorégraphie contemporaine du concerto n°23 de Mozart. Si les 15.000 spectateurs chinois ont été bluffés, que dire des juges qui ont véritablement plébiscité Papadakis et Cizeron avec une note exceptionnelle de 112,34 points, la meilleure de leur jeune carrière, mais surtout l'une des dix meilleures de toute l'histoire du patinage. De quoi logiquement les propulser sur la plus haute marche du podium (184,28 points) devant les Américains Madison Chock et Evan Bates (181,34) et les Canadiens Kaitlyn Weaver et Andrew Poje (179,42).

Un exploit retentissant. Le dernier titre mondial français remontait en effet à 2008 avec la victoire d'Olivier Schoenfelder et d'Isabelle Delobel, déjà en danse sur glace. Mieux, on n'avait pas connu champions du monde aussi jeunes depuis 49 ans !

Cette médaille d'or consacre en tout les cas un duo auvergnat aussi talentueux que précoce. Associés à Clermont-Ferrand depuis qu'ils ont respectivement 8 et 9 ans, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont pris une autre dimension depuis trois ans sous la houlette de Romain Haguenauer. Après s'être installés un moment à Lyon, ils ont d'ailleurs suivi leur entraîneur de l'autre côté de l'Atlantique, à Montréal (Canada), où ils habitent désormais. Ils avaient décroché cette année leurs premiers titres national et européen mais personne ne les croyait capable de s'installer aussi vite tout en haut de la hiérarchie mondiale.

"Tout est possible. Quand on veut quelque chose, on peut l'avoir", a déclaré Papadakis dans le "kiss and cry", cette zone où les patineurs pleurent souvent après avoir reçu leurs notes. Pour elle et son partenaire, il s'agissait cette fois de larmes de joie.

Publié dans presse locale

Commenter cet article