Un zeste d'humour ...noir

Publié le par Dominique MOREL

Nous apprenons, ce jour, par le journal La Montagne, une tragédie ayant eu lieu dans le Cantal.

Deux migrants soudanais se sont vus offrir une sortie à vélos pour certainement oublier les affres de leur périple africain et leur arrivée dans cette contrée sauvage et vallonnée de notre Auvergne profonde.

Pédalant à vive allure,  nos deux frelons africains se sont donc retrouvés face à face avec un poids lourd conduit par un autochtone du cru, et ce qui devait arriver, arriva...

Nos deux " Jacques Anquetil et Raymond Poulidor" se sont retrouvés incrustés dans la calandre de ce pauvre camion qui ne demandait rien à personne.

Imaginez la tête de ce pauvre routier cantalien voyant fondre sur lui les deux "Rasta Rockett", terrorisés avant le choc, comme un lapin pris dans les phares d'une voiture au petit jour...

Pendant que les français suent  au travail, nos "vacanciers" jouissent d'activités ludiques; Il aurait néanmoins fallu expliquer à ces deux "peintres "l'usage des freins et de la technique du contre braquage...

Je tiens à saluer la réaction de ce brave routier qui s'en est allé porter assistance à ces braves vélos en état de choc, et dont le pronostic vital est engagé.

J'espère de tout cœur que ce brave camion bénéficiera d'une cellule d'aide psychologique pour gérer au mieux ce choc post traumatique...

 

Comme le dit notre vieux proverbe d'Algérie Française:

 

"Tu as déjà coupé en pointe  les oreilles d'un bourricot ? tu n'en feras jamais un cheval de course "

 

Heureusement, que l'encadrement de ces migrants ne leur aura pas confié les commandes d'un Panzer ou d'un Messerschmitt...

 

 

Dominique Morel

 

 

Deux migrants grièvement blessés dans le Cantal après une chute en vélo

Photo d'illustration © MARQUET Frédéric

Photo d'illustration © MARQUET Frédéric

Vers 16 heures, ce mercredi, deux migrants soudanais récemment arrivés au Centre d'accueil et d'orientation de Champagnac (Cantal) ont perdu le contrôle de leur vélo dans une descente sur la commune. Les deux sont grièvement blessés, mais les pronostics vitaux ne sont pas engagés.

Il était 16 heures, ce mercredi, lorsqu'un groupe de cyclistes, des migrants récemment arrivés au Centre d'accueil et d'orientation de Champagnac, aborde un virage à droite dans une descente, au lieu-dit Lempret Bas. Deux d'entre-eux ont perdu le contrôle de leur vélo, et l'un est allé percuter un camion de plein-fouet.

Celui-ci, transportant du gravier et roulant à faible allure, n'a rien pu faire pour les éviter. Le chauffeur du camion a été mis hors de cause.

L'une des victimes, un Soudanais âgé de 29 ans, a été sérieusement blessé et souffre de fractures aux deux jambes et au bras droit. Il a été transporté par Dragon 63 vers Clermont-Ferrand.

L'autre, Soudanais lui aussi et âgé de 24 ans, souffre également de plusieurs traumatismes. Il a été héliporté par le Smur vers Aurillac. Les deux sont considérés comme grièvement blessés, mais les pronostics vitaux ne sont pas engagés.

Sur place, sous le commandement du chef d'escadron Jean-Jacques Quéré, les brigades de Ydes et Champs-sur-Tarentaine sont intervenues, ainsi que les motards de la BMO de Mauriac, les pompiers de Ydes, Mauriac, Bort-les-Orgues et Champs-sur-Tarentaine et le Smur de Mauriac et d'Aurillac.

Pierre Chambaud 

 

source LaMontagne.fr ( 12 juillet 2017)

Commenter cet article